BORIS VIAN, SANS TEMPS

En ces temps incertains

Sans promesse demain

En ces confins bruyants

Buvons l’ode de Vian 

DE VELOURS ET DE SOIE

(Boris VianJimmy Walter)

Version Serge Reggiani

Version Debout sur le zinc

De velours et de soie

Les fleurs sauvages

Les océans du monde

Les îles blondes

M’avaient toujours tenté

 

Finis les grands voyages

Finis les ciels oranges

Tous les frissons étranges

Tu me les as donnés

 

De velours et de soie

Comme ta chair parfumée

De lumière et de velours

Comme tes yeux

 

De rose et de lumière

Comme le goût de ta bouche

De sang et de rose fraîche

Comme tes joues

 

De feu, d’or et de sang

Comme un baiser que tu me donnes

D’argent de feu et d’or

Comme ton corps qui s’abandonne

 

De soleil et d’argent

Tes cheveux dans le vent mauve

De plaisir et de soleil

Comme une nuit dans tes bras

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.