HISTOIRE(s) NATURELLE(s)

Les gouts et les couleurs

Marc-André Selosse, biologiste émérite, vient de signer un livre passionnant qui permet de mieux cerner pour le grand public l’importance déterminante des tannins dans le cycle du vivant.

« Le monde est un endroit plus sain, plus coloré et plus odorant à cause des tanins que les plantes produisent » (tiré du très austère et très sérieux Biochemistry and molecular biology of plants).

En effet les tannins (possiblement appelés phénols ou polyphénols) ont des propriétés odorantes, tannantes, de coloration, de photoprotection, antioxydantes, mutagènes, de liaisons avec les atomes métalliques, ou de formation de molécules géantes qui interviennent de façon majeure dans notre environnement.

« Tout comme les microbes, les tannins ont une importance inversement proportionnelle à leur visibilité. Ils composent ou gouvernent une grande partie de tout ce que l’oeil voit. »

Pour tenter d’appréhender leurs innombrables implications dans notre vie quotidienne (bois, cuir, teintures, encres, parfums, épices, conservateurs, vins, thé, chocolat…) et démêler ce qui pourrait apparaitre comme un inventaire à la Prévert, mais répond tout simplement à un nombre incalculable d’interrogations sur la biodiversité, plongez-vous dans cette lecture.

Avec une plume alerte et enjouée (agrémentée de dessins d’Arnaud Rafaelian), l’auteur rappelle que « la recherche de sens global et intégratif fait la modernité de l’Histoire naturelle ».

« l’Histoire naturelle (qui inclut la chimie, la physiologie et l’écologie, voire la paléontologie et l’ethnologie), transcende son cabinet de curiosités en une vision unificatrice du vivant. Elle donne à comprendre, au sens étymologique du terme (cum, avec et prehendere, prendre) saisir ensemble, embrasser… En fait, créer des liens explicatifs (…) Elle fait la synthèse… »

Cette volonté de vulgarisation, commune aux plus grands scientifiques, ne peut qu’inciter à la lecture de cet ouvrage précieux.

Pour augmenter la motivation : cette réponse de Marc-André Selosse sur l’antenne de La terre au carré le 7 novembre dernier à la question « Que pensez-vous de l’engagement de la communauté scientifique ? »

« Avec toutes les bêtises que l’on fait et qui mettent en péril ce qu’on transmettra à nos enfants, en tant que scientifique, ce que je vois et ce que je prévois est tellement insupportable que je serai totalement irresponsable de ne pas me poser la question.

Aujourd’hui l’urgence, la conséquence de ce que je trouve et ce que je vois c’est qu’il faut hurler ! »

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.