UNE START-UP VEUT UBERISER L’EAU POTABLE

Presse-citron.net

Aux Etats-Unis, l’eau du robinet n’est pas à conseiller dans toutes les régions.

Une entreprise compte bien en profiter pour lancer son business.

L’eau fait partie des ressources qui nous préoccupent le plus pour l’avenir, au même titre que le pétrole, le sable ou encore le phosphore. Elle attise aussi les intérêts économiques comme l’a récemment montré l’histoire de la société Trusii. Dans de nombreux pays, l’eau potable est un vrai problème pour la population. En raison de la pollution de l’eau du robinet, les habitants ont donc recours à de l’eau en bouteille. Une situation qui aggrave la problématique environnementale. Mais une entreprise américaine compte bien en profiter économiquement.

De l’eau potable à la vente

Cette entreprise, baptisée « oolee » veut donc être votre fournisseur d’eau potable. L’équivalent de votre fournisseur de gaz, d’électricité ou même d’Internet. L’entreprise propose ainsi de livrer à domicile une quantité illimité d’eau potable pour un petit coût mensuel, un abonnement. Signe de l’intérêt qu’elle éveille aux Etats-Unis, elle a déjà réussi à lever 1 million de dollars.

Pourtant, des filtres qui peuvent être installés sur les robinets font en théorie le travail. Mais oolee considère que les gens n’en prennent pas soin, et donc que la qualité de l’eau se détériore. Et donc qu’il y a potentiellement un marché à saisir. Le tarif est, il est vrai, plutôt intéressant : 29 dollars par mois, soit moins d’un dollar jour.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.