UNE RENTREE VERTUEUSE ?

Au sujet de la lutte contre les pesticides dans l’eau potable, l‘article en Une de l’Yonne républicaine du 1er Septembre dernier a fait dire au maire de Lucy sur Yonne :

« …des riverains, des associations ont porté l’affaire devant le tribunal administratif… »

ARTICLE YR 1-09-2018

Il eût été juste de préciser que les riverains, en l’occurrence des lucycois(e)s et les associations, Lucytoyens en tête, ont formé et forment la seule opposition collective organisée pour lutter contre l’inertie des pouvoirs publics dans ce domaine.

Comme il aurait été juste d’évoquer la parfaite clarté de l’ordonnance rendue par la justice (lien actif) indiquant bien l’excellence de la stratégie de notre cabinet d’avocats et la parfaite légitimité de notre requête. Une décision que le jugement de fond attendu dans quelques semaines ne pourra guère infirmer sauf à se… déjuger…

Il est à noter que ni la préfecture, ni l’ARS, ni la municipalité n’ont souhaité faire appel , reconnaissant implicitement le bien fondé de notre démarche.

L’article cite encore le maire de Lucy sur Yonne expliquant « …L’origine de la pollution, on ne la connaît pas. Nous sommes dans une vallée : elle peut tout à fait provenir de plusieurs kilomètres en amont ».

A la lecture de ces propos, nous avons demandé en urgence une rencontre avec l’équipe municipale, à toutes fins de préciser une énième fois notre position et d’obtenir la réunion de la commission environnement municipale, (créée à la demande de notre association) pour obtenir des informations sur les prochains traitements envisagés ou non par les exploitants agricoles des parcelles situées près du point de captage.

A la suite de ce rendez-vous, voici la réponse d’Eric Fiala, au nom de la mairie de Lucy sur Yonne, reçue le 7 septembre :

« Comme convenu lors de notre réunion du 5 septembre dernier, nous avons contacté les deux agriculteurs qui exploitent les terres à proximité immédiate de notre captage.
Monsieur Van de Capelle et Monsieur Dhuicq  nous ont bien confirmé, que pour cette nouvelle saison, ils n’utiliseront pas de Dimétachlore à proximité de notre captage (ne semant pas de colza)
De plus, Monsieur Dhuicq s’engage à réduire l’usage de pesticide.
En effet, les mesures MAE (mesures agro environnementales) vont dans ce sens.
Nous ferons tout notre possible, en concertation avec les agriculteurs qui nous entourent, pour améliorer la qualité de l’eau.
 »

Nous nous réjouissons évidemment de ces bonnes nouvelles avec toutefois les réserves suivantes :

  • Il a fallu à nouveau que nous prenions l’initiative de cette rencontre car depuis la réunion du COPIL de début Juin dernier, aucune information concernant les mesures de prévention, la réunion publique de présentation du rapport final de l’étude BAC ou l’enquête publique, prévues avant l’été et reportées à la rentrée n’a été diffusée.
  • Les mesures agro-environnementales existent depuis plusieurs années
  • La réactivité et la pertinence de notre mobilisation associative ont été systématiquement passées sous silence ou dénigrées malgré les demandes de collaboration permanentes et en dépit des résultats obtenus.

Nous tenons à insister sur le rôle primordial de nos actions citoyennes concertées, sans lesquelles aucune avancée sur le dossier ne se serait produite depuis l’interdiction de consommer l’eau du réseau public du 19 décembre dernier.

Comme il est souhaitable que l’ensemble de la population ne reste pas sous l’influence de rumeurs infondées ou d’informations partielles voire partisanes, nous tenons également à souligner que notre travail militant bénévole, déclenché par les circonstances, a nécessité et nécessite encore une forte disponibilité et un important investissement personnel, sans contrepartie autre que le sentiment d’oeuvrer pour une cause communautaire de santé publique de première importance.

Une réflexion sur “UNE RENTREE VERTUEUSE ?

  1. LE DÉNI ET LA MAUVAISE FOI CONSTRUITS SUR L’IGNORANCE CRASSE PROTÈGENT LES POLLUEURS QUI DEVRONT PAYER TOT OU TARD / J’AI DÉJÀ DIT DEPUIS LE DÉBUT DE CETTE NOUVELLE ÉQUIPE MUNICIPALE QUE LA FÊTE DU COCHON N’EST PAS ET NE SERA JAMAIS UN PROJET POLITIQUE /ALTERNANCE NÉCESSAIRE POUR MUNICIPALES 2020 /DENISE BRIAL ATALANTE VIDÉOS À LUCYTOYENS ET À PARIS

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.